jeudi 5 août 2021 | Login
Pour une histoire de denrées à stocker :  Habib Lo et Serge Malou se livrent une bataille épique devant la mosquée de Liberté 4

Pour une histoire de denrées à stocker : Habib Lo et Serge Malou se livrent une bataille épique devant la mosquée de Liberté 4 Spécial

Le président de l'ASC Liberté 4, Habib Lo, par ailleurs président du comité de gestion de Liberté 4, et Ibrahima Serge Malou, et le directeur du financement et du partenariat avec les organisations auprès du Ministère de l'agriculture ne se sont pas fait de cadeaux hier, et ont livré un combat digne des grands gladiateurs. « Une rude bataille qui a fait sortir Serge Malou de ses gonds, allant jusqu'à brandir un pistolet devant une assistance médusée », explique le président de l’ASC Liberté 4 qui s’émeut encore que Malou n’a pas hésité à se déshabiller, devant la mosquée, pour des échanges de coups. Ce qui est à l'origine de leur différend, c'est que Serge Malou voulait déposer dans la mosquée des stocks de denrées alimentaires pour venir en appui aux populations de Sicap Liberté. Chose que Habib ne pouvait laisser passer:

« En tant que responsable, je fais partie de ceux qui veillent au respect scrupuleux des distanciations, et de toutes les mesures barrières pour le bien des usagers de cette grande mosquée dans ce contexte de pandémie. Donc on ne peut tolérer qu'on y dépose des denrées à des fins purement politiciennes. C'est vrai qu'il fut mon ami dans le passé, mais j'ai alerté les imams et les grands dignitaires sur ma décision irréversible, quid à y laisser ma vie. La tension monte, et voila, nous en sommes venus aux mains avec des échanges de coups de poings de part et d'autre. Après mon départ, il a brandi un pistolet et la mort dans l'âme, il a amené les denrées, mais, nous ne laisserons pas les politiciens exploiter la population à des fins dont nous ignorons », explique Habib Lo.

Joint au téléphone, Serge Malou minimise : «Finalement, en rapport avec l’imam, nous avons décidé de déposer ces denrées à l’école Liberté 1 pour que les bénéficiaires puissent venir s’y ravitailler. C’est mieux que de vouloir installer la polémique qui ne profite en rien. Mais, il est important de savoir que les populations sauront quel responsable travaille véritablement pour elles. Nous en sommes à la 3ème édition et nos actions sont toujours bien accueillies, nous sommes bien dans les ménages et dans tout ce qui gravite autour de leurs intérêts », explique Serge Malou

 

.

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu