lundi 6 décembre 2021 | Login
Devant leurs dures conditions d’études, les étudiants originaires de Paoskoto ruent dans les brancards et alertent

Devant leurs dures conditions d’études, les étudiants originaires de Paoskoto ruent dans les brancards et alertent

Devant leurs dures conditions d’études, les étudiants originaires de Paoskoto ruent dans les brancards et alertentLe montant de la subvention qu’ils reçoivent dans le cadre de l’appui qui leur est destiné pour la prise en charge de leurs conditions d’études ne leur suffit pratiquement pas. Les étudiants de la commune de Paoskoto font donc face à des difficultés récurrentes qui, à la limite, risquent de perturber leur fonctionnement. Face à la presse, le Président de l'amicale, Elhadji Oumar Ba déplore cette situation et invite les autorités à prendre à bras le corps leur situation.

   

 

Le budget de 700.000 F alloué aux étudiants ressortissants de la commune de Paoskoto connaît un déficit réel, et est à l’origine de leurs difficultés. Pour Elhadji Oumar Ba, « nous avons plus deux cents (200) étudiants dans la commune qui fréquentons les universités et les écoles de formation. Bien que nos missions et programmes soient appréciés par tout le monde, nous manquons des moyens pour bien mener les objectifs que nous nous sommes fixés. A cinq (5) jours de la reprise universitaire, on a jusqu'à présent pas de logements, ni d'accompagnements nécessaires. Nous déplorons avec véhémence cette négligence et manque de considération vis-à-vis de nos besoins et revendications ».

« Nous ne nous sommes pas là, juste pour les cames estudiantines, particulièrement les logements des étudiants de Dakar. Nous avons un programme bien défini prenant en compte tous les étudiants de la commune de Paoskoto y compris ceux des instituts et écoles de formations et hors de Dakar, mais aussi les élèves comme la documentation, les journées d'excellence, des récompenses pour les meilleurs. Tout ceci nécessite un fond assez important mais malheureusement qui n'est pas à notre disposition », regrette-t-il

 

Donc, termine ElHadji Oumar Ba, « nous lançons un appel solennel à l'endroit de toutes les autorités, de tous les responsables politiques ainsi que les bonnes volontés ».

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu