lundi 12 avril 2021 | Login
FATOU MBACKE DIAGNE, RESPONSABLE APR PIKINE NORD  «Nous sommes les grandes oubliées du régime»

FATOU MBACKE DIAGNE, RESPONSABLE APR PIKINE NORD «Nous sommes les grandes oubliées du régime» Spécial

La grande mobilisation du mouvement national des femmes de l’APR ce lundi à Pikine a été un bon prétexte pour la responsable politique Mme Mbacké Fatou Diagne de rappeler au Président de la République et aux différents responsables du département les nombreuses doléances des militantes de l’APR jusque-là insatisfaites. «On parle de promotion des femmes alors que nous militons depuis 2008 sans jamais nous retrouver dans les plans mis en place par le régime. On entend à gauche et à droite des financements sans jamais voir la couleur, des nominations de personnes dernièrement venues dans notre parti, au moment où justement, nous avons toujours mis nos moyens au service de l’APR. Donc, nous demandons au président de revoir la position des femmes de Pikine nord dans le choix des hommes devant présider aux destinées des programmes nationaux et des agences», rouspète Mme Mbacké.

Il y avait un grand folklore et une grande mobilisation à l’arène nationale ce lundi de Pâques. Des femmes de l’APR venues des quatre coins de la capitale, habillées aux couleurs du parti et en blanc de paix pour certaines, toutes heureuses de revoir leur coordonatrice nationale Mme Ndèye Saly Diop Dieng, Ministre de la Femme. Heureuses certes, mais avides aussi d’écouter le message de relance des activités économiques éteintes par la pandémie. Des projets sociaux comme toujours, mais aussi des plans pour promouvoir l’autonomisation et l’épanouissement économiques de ses semblables dont certaines n’arrivent pas à s’y retrouver. C’est le cas de Mme Mbacké Fatou Diagne, responsable de Pikine Nord qui a tenu, en marge de cette activité, à rappeler aux responsables de l’APR, notamment au chef de l’Etat, qu’il y a encore des efforts à faire pour prendre en compte des militantes de première heure qui jusque-là, ont toujours servi de mécènes au parti sans un geste de reconnaissance. «J’ai toujours financé le parti, et je n’ai jamais bénéficié d’aucune largesse. Je pense qu’il est temps qu’on revoie le processus de fonctionnement afin de rendre à César ce qui lui appartient. Ces temps-ci, il y a beaucoup de bruit sur d’éventuels ralliements à l’APR. On parle de grands responsables d’autres partis, avec une promesse ferme de leur confier d’autres responsabilités. Nous ne sommes pas contre, car nous sommes pour une massification de notre parti, mais qu’on nous permette de goûter aux délices du pouvoir avant d’autres qui nous ont toujours dirigées», dresse Mme Mbacké.

 

 

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu