vendredi 21 janvier 2022 | Login
EXTENSION ‘’BOU BESS’’ SUR LES NOMS DE VILLE, NOUVEAU CONCEPT DANS LA COMMUNICATION POLITIQUE : Amadou Hott et Diouf Sarr pris en flagrant délit de plagiat

EXTENSION ‘’BOU BESS’’ SUR LES NOMS DE VILLE, NOUVEAU CONCEPT DANS LA COMMUNICATION POLITIQUE : Amadou Hott et Diouf Sarr pris en flagrant délit de plagiat Spécial

Nombreux sont les leaders politiques en panne d’inspiration pour vendre aux votants leur label, leur programme ou leur localité. Pour toute solution, ils copient sur autrui ou sur tout ce qui pourra faire aimer leurs produits. C’est le cas des candidats de BBY à la Ville de Dakar et de la commune de Yeumbeul Sud qui, pour apporter une touche originale à leur communication, ajoutent l’extension ‘’Bou Bess’’ au nom de leur localité, et parlent de ‘’Dakar Bou Bess’’ et ‘’Yeumbeul Bou Bess’’, alors que ce concept est déjà entendu et connu de ''Nguékhokh Bou Bess’’ du nom du mouvement de Ameth Diallo. Qui, pour toute réaction, minimise et parle de panne sèche d’idées. Et dès lors, raille-t-il, «ils doivent céder le plancher et le laisser à plus compétent».

Plagiat ‘’Bou Bess’’ sur l’arène politique, c’est ce qu’il est convenu de dire pour toute imitation ou acte similaire en ce qui concerne des appellations (slogans, concepts, programmes ou autres). Et quand le penseur dit bien que tout artiste qui copie la nature produit un art tardif, on n’est pas loin de classer les ministres Abdoulaye Diouf Sarr et Amadou Hott, têtes de listes respectives de Bby à la Ville de Dakar et à Yeumbeul Sud. ‘’Ngékhokh Bou Bess’’ a, en effet, été créé, depuis bien avant que l’on ne parle d’élections locales, par Ameth Diallo, candidat déclaré à la commune du même nom.

«Ceci témoigne simplement que l’heure a sonné pour eux de céder la place à plus compétents et plus inspirés. Quand je créais mon concept, c’était par rapport aux ambitions que j’ai pour ma chère commune, et pour qui je nourris de grandes ambitions, et pour qui j’ai déjà ficelé un important programme de relance économique et sociale. Nous estimons que Nguékhokh doit changer de visage, c’est pour cela que nous avons simplement proposé ''Nguékhokh Bou Bess’’ à ses fils. Mais, on était loin d’imaginer que cela pourrait susciter autant d’admiration au point de copier ce concept. Mais vivement que les villes dont leurs candidats ont apposé cette extension ‘Bou Bess’’ changent véritablement jusqu’à devenir ‘’Dakar Bou Bess’’ ou ‘’Yeumbeul Bou Bess’’. C’est en tout cas notre vœu le plus cher, parce qu’en définitive, notre souhait est de voir ‘’Sénégal Bou Bess’’. Ne soyons pas surpris qu’on change, demain, l’appellation Sénégal émergent à ‘’Sénégal Bou Bess’’ dans ce cas là», dixit Ameth Diallo.

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu