samedi 13 août 2022 | Login
Réplique : Non Barthélémy, Fouta ‘’mayani’’ (Par le fils du Fouta)

Réplique : Non Barthélémy, Fouta ‘’mayani’’ (Par le fils du Fouta) Spécial

L'ignorance et la médiocrité sont deux maux qui caractérisent cette génération d'acteurs politiques. Il y a sincèrement quelque chose qui s'est violemment brisé dans la sélection de l'élite politique au Sénégal. Monsieur Diaz rivalise avec le petit monsieur dans l'insulte et l'arrogance. Non Fouta "mayaani " et cette belle région reste la terre de paix et de culture. Non fouta "mayaani’’, car, pour se déplacer vers la capitale maintenant je fais 5h au lieu de 13 h avant. 

Non, fouta "mayaani" parce que la lumière solaire illumine nos paisibles villes et villages. Non Fouta " mayaani’’, car l'aménagement hydro agricole permet à chacun de cultiver la terre et remplir son grenier du riz de la vallée, Non Fouta "mayaani’’, car avec la C.M.U, on se soigne sans peine dans de nouvelles infrastructures hospitalières... Fouta est plus que vivant, car jadis pout aller au lycée, les jeunes de ma génération étaient arrachés de leurs familles dès l'âge de 15ans. Fouta la pieuse résiste et résistera à vos plans diaboliques de marginalisation et de mépris.

Au moment, où les enfants du Fouta bravaient faim et soif pour chercher du savoir, M. DIAZ se pavanait entre le plateau et les Sicaps en semant le désordre dans son entourage. On vous connaît monsieur. Vous êtes vide et sans aucun mérite, sinon celui d'avoir défié Wade pour se faire un nom. Vous aviez un père ministre pour bénéficier d'un visa pour les Usa. Alors que les enfants du Fouta, par leur seul mérite, étaient à la recherche du savoir et du savoir faire.

M. DIAZ, RETIREZ VOS INSULTES. 

La vérité est que le Président a choisi résolument de sortir le Fouta de la torpeur où l'élite dakaroise l'avait maintenue pendant des décennies. M. DIAZ pendant qu'on y est, quel votre métier ? Vous n'avez aucune qualification et vous voulez vivre des impôts des sénégalais en vous proclamant défenseur des faibles.

Fils du Fouta

 

 

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu