samedi 13 août 2022 | Login
Voter Benno Bokk Yakaar, un enjeu historique (Dr Aissatou DIONGUE)

Voter Benno Bokk Yakaar, un enjeu historique (Dr Aissatou DIONGUE) Spécial

La percée terroriste sur tout l’ouest-africain, plus encore depuis l’avancée conjuguée des terroristes de l’Aqmi et de l’État islamique au Mali, requiert une vigilance et une cohésion accrues de nos compatriotes. La déliquescence de l’administration malienne dont la ligne de crête fut le coup d’État de 2012 rappelle qu’une instabilité politique est toujours propice à la menace terroriste. Le statut de pays stable fort envié du Sénégal demeure l’un de ses atouts les plus importants. Il découle d’une histoire et d’une tradition démocratique, de Lamine Gueye à Léopold Senghor, de Abdou Diouf à Abdoulaye Wade. Aussi, préserver les acquis respectifs économique, sécuritaire et politique au Sénégal impose de circonscrire le risque d’un bicéphalisme dont le caractère funeste empli encore nos livres d’histoire.

Il impose, par-delà des accointances aléatoires et momentanés, de préférer, toujours, les hommes de valeur parce que posés, républicains. La science politique enseigne que le bicéphalisme représente un danger pour les pays sous-développés par le blocage des institutions qu’il sait induire. En cela, les élections législatives du 31 juillet prochain présentent des similitudes, à bien des égards, au contexte socio-politique des années 1960, lorsque deux pouvoirs, se réclamant de préséance, se sont affreusement et durablement affrontés. Nous devons éviter d’y revenir à tout prix et pour deux raisons au minimum. La première est à rechercher dans la nécessité de poursuivre le développement du pays, par le renouvellement et le renforcement du pouvoir du président Sall en lui procurant une forte majorité dans la 14e législature. D’autant que, depuis son élection à la tête du pays en 2012 et à travers le PSE, le président Macky Sall s’est attelé à prolonger, en les amplifiant, les actions de paix et de développement initiées dès l’indépendance de notre pays. De la sorte s’érigent, entre autres et sous son impulsion, de nouvelles portions d’autoroutes à péage, le TER et la relance du rail de Dakar à Tivaouane (avec un projet de prolongement jusqu’à Saint-Louis).

Tout cela participe du souci du président Sall de revigorer la vie sociale le long des tracés ferroviaires, notamment dans les localités avoisinantes (Lam-Lam, Pire, Méckhé, etc.). Ces projets et ces politiques publiques, une fois achevés, réduisent concomitamment la longueur des embouteillages et les accidents de la circulation routière et résorbent le chômage des jeunes et des moins jeunes. La deuxième raison réside dans le souci de faciliter le processus décisionnel par le choix d’une correspondance entre les pouvoirs exécutif et législatif. La continuation de l’œuvre en cours du président de la République n’en serait que plus pertinente et efficace, pour le bien de la collectivité. Voilà comme il convient de lire le message que je lance, ici, de voter massivement pour la liste BBY du Président Macky Sall. La confiance que les Sénégalais placent en ses qualités au nombre desquelles la responsabilité et la rigueur les oblige, aussi, à faire le bon choix, en l’accompagnant dans une continuation de réalisation de son ambitieux programme. De surcroît, la relation personnelle et d'amitié du président Sall avec la famille de Maodo et la ville sainte de Tivaouane dénote d’un traitement singulier.

Jugez par vous-même : Tivaouane a été retenu pour servir de zone pilote dans le vaste programme de modernisation des villes religieuses. C’est de la sorte qu’il faut comprendre la présence, par deux fois et en une soixantaine de jours, dans la ville sainte. C’est d’ailleurs pourquoi, également, il a tenu à investir, en parité et à des endroits stratégiques, quatre femmes et hommes du département, nos sœurs Seynabou Gaye et Yaya Diallo, et nos frères Demba Diop et Aymérou Gning). En plus de ces personnalités importantes, se sont adjoints deux valeureux frères, dignes fils de notre chère commune sainte et qui font la fierté politique de notre localité. Je veux nommer Mamadou Diagne Sy Mbengue et Abdoulaye Ndiaye, coordonnateurs respectivement du comité électoral du département et de la commune de Tivaouane. La population de Tivaouane, en retour, se devra, pour les soutenir, de conclure un vote massif et total en faveur de ces femmes et hommes, par-delà Benno Bokk Yakaar. Le succès de l’action du président et de sa politique publique est à ce prix. La réussite du Sénégal émergent, aussi, assurément.

 

Dr Aissatou DIONGUE Enseignant chercheur Université Iba Der Thiam de Thiès

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu