mercredi 5 octobre 2022 | Login
APRES SA VICTOIRE AUX LEGISLATIVES DU 31 JUILLET DERNIER : Le maire Gainte Kaye confirme sa suprématie dans la région de Kaolack

APRES SA VICTOIRE AUX LEGISLATIVES DU 31 JUILLET DERNIER : Le maire Gainte Kaye confirme sa suprématie dans la région de Kaolack Spécial

Après ses performances incontestables lors des dernières élections locales et confirmées lors des législatives de juillet dernier, le maire de la commune de Gainte Kaye, localité située dans le département de Nioro du Rip, explique sa prouesse par la promotion des réalisations du président Macky Sall. Il rappelle, par ailleurs, l’importance des solutions, après l’expression de besoins après leur audience avec le chef de l’Etat.

Babacar Diop, enseignant-chercheur des universités, se dit heureux de relever la barre très haute pour la coalition BBY. «J’avais décidé de constituer une liste parallèle au nom de la coalition And nawlé souxali sunu gokh pour éviter la débâcle de Bby dans notre commune, lors des élections locales de janvier 2022, après un ressentiment fort que les populations avaient presque vomi l’équipe municipale sortante. Conséquence, «j’étais sorti victorieux devançant notre adversaire de loin », se félicite le maire. Et, «avant les élections législatives, le 17 juin précisément, j’ai été reçu au palais par le président de la République qui m’avait demandé de l’aider à avoir une majorité au soir du 31 juillet pour l’Assemblée nationale. Je m’étais engagé devant lui». «En tant que maire de la commune de Gainte Kaye, j’avais battu campagne jour et nuit jusqu’à 2 heures, voire trois heures du matin, pendant trois semaines, pour convaincre les populations des 39 villages que compte la commune», explique-t-il. «On a gagné les 20 bureaux de vote sur les 22 que compte la commune, avec 13 centres de vote, et avec de très grands écarts par rapport au score des autres coalitions», se réjouit-il. 

Pour Babacar Diop, «notre victoire s’explique par le fait que nous avons vendu aux populations les réalisations du chef de l’Etat entamées depuis 2012. Parce que quand le président Macky Sall accédait au pouvoir, il n’y avait qu’un seul village électrifié, et aujourd’hui on se retrouve avec plus de 25 villages électrifiés. Concernant l’éducation, on a aujourd’hui un lycée, alors qu’auparavant, quand un élève avait son Bfem, il était obligé d’aller à Nioro, à Kaolack ou à Keur Madiabel pour pouvoir poursuivre ses études». Concernant le secteur de l’agriculture, Babacar Diop fait savoir que «les intrants sont arrivés plus tôt cette année et en bonne qualité. Ce sont ces réalisations-là qui sont vendues à l’image des bourses familiales, de la couverture maladie universelle, de la carte d’égalité des chances, entre autres». S’exprimant sur de résultats après les législatives, le Pr soutient que sa commune est arrivée cinquième sur les 15 que compte le département. Et, «c'est le moment de rappeler au président les points d’achoppement lors de l'audience. Cette expression de besoins transmise au chef de l'état juste après l'audience attend des solutions par rapport à l’urgence ressentie dans la commune», indique celui qui se dit membre de la Convergence des cadres républicains (CCR) depuis 2012, et contribuant largement à la victoire du président Macky Sall en 2019, et qui se félicite d’avoir gagné avec 62,89% pour la coalition Benno Bokk Yakaar.

Youssouf NDIONGUE

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu