samedi 4 février 2023 | Login
Malal

Malal

Rien ne sera de trop pour une parfaite mobilisation ce dimanche 5 février au terrain CFA de Djeddah Thiaroye Kao de Pikine. Le responsable APR Malal Diallo Pith a sorti sa tirelire pour réussir cette importante activité en attachant un bœuf et en abreuvant les citoyens-militants à hauteur de 5000 packs d’eau.

«Je me vois parfaitement dans cette initiative politique qui va voir le Président Macky Sall investi pour la prochaine élection présidentielle de 2024 par les départements de Pikine, Guédiawaye, et Keur Massar. C’est une manière pour moi d’exprimer mes sentiments de fierté de voir le Président Macky Sall rempiler en 2024 eu égard pour son riche bilan qui a fini de mettre ce pays sur les rampes de l’émergence», s’est ainsi exprimé Malal Diallo Pith.

Brutalement sortie des méandres de l’administration centrale, une bande d’amis avait décidé  de renverser le système.  Ils sont moulés par le ‘’système’’,  qui les a façonnés et comme dans le mythe de Sisyphe, il faut tuer le père pour épouser la mère. Le mouvement pastéfien né dans l’opportunisme et enfanté par la violence n’avait qu’un discours articulé autour du triptyque : Mensonge,  révélation et violence verbal.  

 

Malheureusement,  c’était mince comme doctrine, car aucune religion,  aucune culture  n’admet le mensonge. Et, j’aime rappeler cette pensée de Confucius : «seuls les fous pensent qu’entre le vice et la vertu, ce n’est qu’une question d’opinion». Une personnalité qui souhaite nous diriger et n’à comme source que Google et autres moteurs de recherche est tout sauf  sérieux.

 

 L’attaque contre le Ministre du tourisme,  il  l’a appris à ses dépens, que les gens ne réagissaient pas pour deux raisons. La première, c’est que tout le monde n’est pas comme lui, et pour beaucoup, le sens du secret professionnel  signifie quelque chose. C’est-à-dire la base d’une administration  sérieuse. Si on se mettait à  déballer, il est clair que la charpente de la nation va s’écrouler. La deuxième raison est simplement attachée à l’éducation de ses adversaires. 

 

La valeur de kersa est profondément vécue par beaucoup de Sénégalais. Jouer au  Zorro avec des mensonges qu’il a du mal à assumer montre simplement que cette  bande avait une mission autre que l’épanouissement des Sénégalais, surtout de la jeunesse. L’autre angle d’analyse repose sur le renversement de perspective. En effet, les grèves dans le secteur de l’éducation, combinées aux effets des réseaux sociaux, ont fait que la plupart des jeunes ne sont pas préparés à recevoir une information, à l’analyser et à le comprendre l’essentiel.  Autrement dit, le doute sceptique est le parent pauvre chez la génération actuelle.  

 

Il faut nécessairement renforcer le service civique national pour ne pas dire qu’il faut ramener le service militaire, afin que cette jeunesse comprenne le sens de la nation et de la citoyenneté. Le mythe du petit monsieur va sans doute disparaître comme du beurre au soleil. Le mensonge et l’affabulation ne sauraient être un programme politique.

 

Dr Bassirou NIANG

 

Dans le cadre de la réalisation de la nouvelle centrale électrique a gazWest African Energy (WAE) de 300 MW, le Président de Afreximbank, en compagnie de l’Administrateur de West African Energy (WAE) et d’une délégation de la Senelec, ont procédé, hier, à la visite des chantiers du Cap des Biches. Cette première centrale à gaz du Sénégal est à un peu plus de' 40% de réalisations et sera bientôt fonctionnel car le matériel bientôt a Dakar.

 

Ce projet de 366 MW installé dans le site industriel de Cap des Biches est développé par des partenaires Sénégalais et sa particularité est l’utilisation du gaz domestique qui sera produit dans quelque années dans notre Pays. Ce sera la première centrale qui va utiliser le gaz. « L’état d’avancement des travaux est à un peu plus de 40% et nous espérons l’avoir très bientôt pour le bénéfice de la clientèle et du Sénégal. Je rappelle que 40% du personnel qualifié sera de nationalité sénégalaise. Durant la phase construction 100% des employés non qualifiés seront aussi Sénégalais», a fait savoir Fadilou Seye, Directeur exécutif du projet et agent de la Senelec.

Sur le plan du coût de production on a noté une baisse parce que le combustible n’est plus importé. Pour le côté environnemental, la centrale va utiliser des machines très performantes car le gaz est plus propre que le combustible liquide. De ce fait les émissions seront réduites. L’autre avantage c’est la participation à l’offre énergétique. La demande de l’énergie croît chaque année et selon les prévisions de la Senelec nous avons une croissance annuelle et moyenne de 9,1%. 

 

Le Président de Afreximbank Pr Bénédicte Orama a félicité les sponsors et a loué le partenariat entre le projet et la Banque . Il a magnifié le fait que le projet cadre avec les ambitions du gouvernement du Sénégal en permettant au Sénégal de profiter de son gaz et de sa capacité énergétique. Il s’est aussi félicité avec les sponsors au développement d’un deuxième projet qui est de Nda qui va permettre d’apporter plus de capacités pour augmenter l’énergie au Sénégal et améliorer la qualité de vie.

 

C’est un nouveau journal qui sera placardé dans les kiosques dès ce lundi 06 février 2023. Le Regard, c’est le nom de ce nouveau bébé qui va enrichir le paysage médiatique sénégalais va paraitre tous les lundis pendant ses deux premiers mois, avant de devenir un quotidien. Pour l’heure, le dernier né du groupe Eureka business qui édite le journal en ligne Sunugal24 reste un hebdomadaire.

 

Au regard de la rude concurrence qui mine ce secteur, le Directeur de publication du journal est épaulé par une rédaction composée de journalistes chevronnés dans la presse écrite. Il y’aura également de nouvelles signatures diplômées des écoles de journalisme. En format tabloïd de 12 pages, et imprimé en couleurs pour être vendu à 100 francs CFA, ’’Le Regard’’ va offrir à ses lecteurs des informations de première main et des dossiers exclusifs dans différents domaines (culture, politique, économie, société…) A l’instar des autres supports médiatiques édités par le même groupe, ce journal se veut équidistant des chapelles politiques, autrement dit, le Regard se voudra le regard de chacun e de toutes les entités.

 

Djeddah Thiaroye Kao accueille un grand rassemblement de la majorité élargie ce dimanche 5 février pour les besoins d’investiture de leur candidat le Président Macky Sall pour la prochaine élection présidentielle. Après Thiès, Tivaouane, la majorité se dirige au terrain CFA de Pikine pour dire OUI à Son Excellence le Président Macky Sall.

Une grande mobilisation en vue où tous les responsables de la coalition dans les départements de Pikine, Guédiawaye, Keur Massar, se donnent rendez-vous. Du jamais vu en termes de mobilisation au quartier CFA de Djeddah Thiaroye Kao. (Vidéo)

Le Parti Républicain et Citoyen après sa réunion du Bureau Politique d’urgence tenue ce dimanche 29 janvier 2023. Amadou Ndiaye, le leader du PRC  en a profité pour demander à Ousmane Sonko d’arrêter d’instrumentaliser la jeunesse qu’il veut faire massacrer. 

Le PRC, membre de la conférence des leaders de la coalition BBY dénonce avec la dernière énergie les manipulations multiformes dont les sénégalais sont victimes et qui se vient offrir un discours haineux entretenu par les leaders de l’opposition. «Ces derniers qui semblent être édifiés sur leur débâcle électorale en 2024, anticipent et tentent par tous les moyens de discréditer les institutions et de saper les fondamentaux de notre République. Sous ce rapport, nous fustigeons les comportements irresponsables des leaders de YAW qui veulent semer le chaos au Sénégal», dénonce Amadou Moctar Ndiaye.  Le SG du PRC demande à Ousmane SONKO de respecter l’institution judiciaire qui est un pouvoir indépendant et lui demande d’arrêter d’instrumentaliser la jeunesse qu’il veut transformer en chair à canon face aux forces de l’ordre.

Le PRC condamne fermement les appels à l’insurrection et les appels au meurtre de SONKO envers les autorités et demande aux forces de défense et de sécurité de prendre toutes les dispositions pour sécuriser les personnes et leurs biens en veillant à la préservation de la paix civile. Comment une personne qui appelle publiquement au chaos peut-elle bénéficier de la confiance des sénégalais ? Le PRC salue le renvoi de cette affaire devant les chambres criminelles et souhaite qu’elle soit jugée et que les responsabilités soient situées. Tenant à préserver les jeunes contre SONKO qui ne leur propose que la mort pour camoufler ses escapades sexuelles, nous avons décidé de remobiliser les jeunes à travers des activités de sensibilisation, de réunions d’information dans les quartiers, en vue de les orienter vers les vraies solutions offertes par le Président de la République en termes d’emploi et de formation.

Youssouf NDIONGUE                                                                

                                                                   

 

La Plateforme des Femmes Cadres de BBY et de la Majorité Présidentielle, dans ce 18ème communiqué souhaite en ce jeudi 02 Février 2023 un bon Magal de Porokhane aux fidèles ainsi qu’à la Communauté musulmane qui rend ainsi hommage à Sokhna Diarra Bousso, mère du fondateur du Mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba. Les Femmes Cadres remercient Sokhna Baly Mounthaka et félicitent la délégation reçue, conduite par le Ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des Enfants, Madame Fatou Diané Gueye accompagnée de Madame le Ministre Néné Fatoumata TALL et de l’ensemble des forces vives au féminin du Président de la République. Les femmes cadres demandent aux chauffeurs qui convoient les pèlerins de respecter scrupuleusement le code de la route et les consignes de sécurité pour un Magal avec zéro accident.

 

Les Femmes cadres se réjouissent de la tenue du 2ème Sommet sur le financement des infrastructures en Afrique, organisé par l’Union Africaine du 02 au 03 février au CICAD à Diamniadio. Celui-ci fait suite au 1er sommet en 2014 qui a vu un investissement de 400 milliards en Afrique ainsi qu’un certain impact dans le secteur de l’emploi. La délégation étrangère composée de 4 chefs d’Etat et de gouvernement, de représentants d’institutions, d’investisseurs, de partenaires au développement verra la présentation de 69 projets prioritaires dans divers domaines tels que : l’énergie, les transports, l’eau, les technologies de l’information et de la communication qui permettra d’asseoir cette idée force de « corridors intra-africains intégrés » pour une meilleure prise en charge des défis y relatifs ainsi que l’exécution du deuxième plan d’action prioritaire du programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA-PAP2).

 

Les Femmes Cadres félicitent le Président de la République son Excellence Macky SALL, Président en exercice de l’Union Africaine pour la visite auprès de son homologue le Président Emmanuel Macron ce mardi 31 janvier dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de coopération entre nos 2 pays ainsi que du soutien de la France à la candidature africaine pour un siège de membre permanent au G20.

 

Elles se réjouissent du classement du Sénégal par la fondation Mo Ibrahim qui révèle l’Indice de la Gouvernance Africaine 2022 (IIAG) en obtenant un score supérieur à la moyenne du continent concernant 70 des 81 indicateurs et ce, depuis 2012 (Gouvernance globale, développement humain, sécurité et État de droit, opportunités économiques). Le score du Sénégal brille dans cette catégorie 9ème sur 54 pays et 2ème en Afrique de l’Ouest. Preuve de la bonne gouvernance du Sénégal.

 

Aussi, la Plateforme des Femmes Cadres soutient son Excellence dans la finalisation des 8 Grands Projets prioritaires du gouvernement en 2023. Du BRT à la phase 2 du TER en passant par la Polyclinique de l’Hôpital Principal et le lancement de l’Autoroute Thiés -Tivaoune- Saint Louis…

 

Les Femmes Cadres louent l’efficacité de la politique sportive du Sénégal. Elles félicitent les Lionnes du Football qui ont remporté le tournoi de l’UFOA-A en battant le Cap Vert sur le score d’un but à zéro, ainsi que l’encadrement et le Ministre du Sport Yankhoba Diattara. La Plateforme encourage et prie pour les Lions finalistes du CHAN 2022 qui fera face à l’Algérie pays organisateur ce samedi 04/02/2023.

 

Aussi, la Plateforme des Femmes Cadres de BBY et de la Majorité Présidentielle, réaffirme son soutien sans faille au gouvernement ainsi qu’au Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky Sall pour 2024 et compte l’accompagner pour le deuxième quinquennat.

 

 "Je vois une polémique surprenante. Un projet entièrement financé par l’État du Sénégal, en pleine priorité, et qui a recruté une compagnie rompue à la tâche pour conduire dans la sécurité maximale la sécurité des passagers. Qu’on revienne toujours sur des polémiques sans lendemain, ça aussi quelque part, c’est ce qui freine l’Afrique : L’auto-flagellation permanente.

On a beau travailler pour le développement de notre continent, vous trouverez toujours des gens qui n’ont rien à faire que de peindre en noir, en bleu, ou je ne sais quelle autre couleur, les efforts qui doivent être la fierté de notre continent."


Discours tenu ce jeudi 02 février, lors de l'ouverture du deuxième sommet de Dakar sur le financement des infrastructures en Afrique. 

Promoged met en place des stratégies, suite à une rencontre qui a été tenue pour partager avec les journalistes au sujet de la question de gestion des déchets. D'importantes mesures ont été prises, notifiant la collaboration des deux parties.

 

Lors de la rencontre, il avait été question de finaliser avec les acteurs sur certaines modalités. Mme Mbaye de Promoged a rappelé à l'assistance les objectifs de la réunion. Il s'agit de la mise en place d'un réseau des journalistes et définir une nouvelle feuille de route pour un partenariat durable. 25 journalistes ont été donc choisis pour participer à l'atelier, selon leur appartenance Le choix a été effectué sur la base de l'affectation de quotas pour chacune des 5 associations existantes dans la banlieue.

 

Des échanges ont eu lieues pour permettre à tout le monde de comprendre l'importance de ce partenariat entre Promoged et la presse. Les débats ont tournés vers les zones d'intervention du PROMOGED, la structuration et ses composantes. Des consignes ont été également données par le Directeur du Promoged. Les journalistes membres du comité d'organisation sont chargés d'organiser les discussions dans leur association respective pour une meilleure compréhension de la convention en prélude de l'atelier qui sera organisé d'ici peu à Mbour. Les échanges ont aussi porté sur la démarche participative et transparente qui a prévalue depuis le début de la collaboration. 

Sada Mbodj

 

Les députés de l’opposition parlementaire, membres de Yewwi Askan wi, ont introduit une requête pour traduire à la Haute Cour de Justice les personnes incriminées dans le rapport de la Cour des Comptes. Ils ont évoqué le nom de l’ancien Ministre des Finances qui, pourtant, n’a jamais été cité par le rapport de la cour des comptes ou un quelconque autre rapport publié dans ce pays. C’est ce qui a suscité la réaction du leader des jeunesses Mackystes qui a démenti toutes les allégations proférées contre le Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet du Président de la République.

 

«C’est des idiots qui disent et font du n’importe quoi dans ce pays. Ils ne lisent pas les rapports et confondent tout, guidés tout simplement par une haine viscérale au régime du Président Macky Sall et de ses plus proches collaborateurs dont Abdoulaye DaoudaDiallo qui, pourtant, a été épargné par les dits rapports», recadre Moustapha Ndiaye, patron du Collectif des Jeunes de la Grande Majorité Présidentielle (CJGMP).

 

Ils ont transmis la liste de 10 ministres à traduire devant la Haute Cour de Justice, mais, ces députés de l'opposition auraient pu prendre suffisamment de précaution pour ne pas commettre l’erreur de citer des autorités qui n’ont rien à voir dans leur calcul de politiciens. Moustapha Ndiaye ne les a pas ratés en mentionnant la grave fausseté de citer Abdoulaye Daouda Diallo. « Le Ministre d’Etat Dircab du Président de la République n’est nullement concerné par cette affaire aux relents politiciens. Il n’a jamais été épinglé. De grâce, il faut que cette opposition apprenne à  dire la vérité aux sénégalais. Ce n’est pas de l’éthique en voulant coûte que coûte salir l’honorabilité des ministres dont la gestion est saine et exempte de tout reproche comme l’ancien Ministre des Finances et coordonnateur départemental de l’APR Podor», dixit Moustapha Ndiaye.

 

Page 1 sur 110

CMU
cmu