jeudi 20 juin 2024 | Login
Coronavirus dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration : L’Aphore met en garde et interpelle l’Etat pour des solutions urgentes

Coronavirus dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration : L’Aphore met en garde et interpelle l’Etat pour des solutions urgentes

Coronavirus dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration :

L’Aphore met en garde et interpelle l’Etat pour des solutions urgentes

Suite à l’apparition de la pandémie du coronavirus au Sénégal, ses effets ont commencé à se faire sentir dans les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Jouant un rôle déterminant dans notre économie, avec près de 400 milliards de chiffres d’affaire par an, le secteur génère en plus 10.000 emplois directs et près de 21.000 emplois indirects, avec environ 740 réceptifs sur l’étendue du territoire nationale. Suffisant pour que l’APHORE interpelle l’Etat afin de tenir compte par des mesures d’accompagnement.

Selon le président de l’APHORE, « déjà le patronat de ce secteur a commencé, face à la récession et au manque à gagner, à prendre des mesures qui visent directement les travailleurs. Ils sont menacés de baisse de salaires, de chômage technique et même de licenciement. Face à  cela, l’APHORE ne saurait accepter des mesures remettant en cause les droits acquis des travailleurs sans concertations préalables avec tous les acteurs pour faire jouer pleinement la solidarité nationale », proteste Pape Béranger Ngom. Selon lui, « il est urgent donc de prendre en compte un certain nombre de recommandations dont à) la mise sur pied d’une commission tripartite composée de l’Etat, du patronat, des travailleurs dont la mission serait d’examiner et de fixer les critères d’attribution de l’aide à apporter aux entreprises en difficulté. b) la création d’un fichier national des entreprises en difficulté qui auront déposé un bilan financier et social au niveau de l’administration du travail qui doit exercer pleinement sa mission de vérification et de contrôle des documents qui lui sont transmis aux fins de certification et de validation. c) Définir les paramètres sur lesquels il faut agir (loyer, fiscalité, endettement dans les banques, masse salariale, cotisation sociale à l’IPRES et à la Caisse de sécurité sociale, IPM etc.) pour déterminer le niveau de l’aide à accorder. d) Obtenir l’engagement des entreprises qui sollicitent l’appui de l’Etat à payer intégralement les salaires des travailleurs pour pouvoir bénéficier de l’appui financier de l’Etat. e) Associer pleinement en amont les partenaires sociaux dans le processus de décaissement de l’aide aux entreprises afin de garantir une gestion inclusive de cette crise qui affecte le secteur », listent les travailleurs de l’hôtellerie. L’APHORE renouvelle sa confiance au président Macky SALL pour les mesures déjà prises et qu’il sera amené à prendre dans les prochains jours pour la sauvegarde des intérêts du peuple sénégalais en boutant hors du pays le Covid-19. L’APHORE exprime sa disponibilité totale et entière au ministre du tourisme pour un dialogue constructif visant à préserver les acquis du secteur.

Youssouf NDIONGUE

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu