jeudi 20 juin 2024 | Login
Commune de Joal Fadjouth : Améliorer des conditions de vies des femmes transformatrices de  Produits halieutiques

Commune de Joal Fadjouth : Améliorer des conditions de vies des femmes transformatrices de Produits halieutiques Spécial

La mairesse use ses forces…

 Force est de constater que Joal Fadjouth est en train d’être moderniser par le canal de madame la mairesse qui s’engage à améliorer les conditions des vies des femmes qui s’activent dans le domaine de la transformation des produits halieutiques. Et pour se faire, c’est une infrastructure de dernière génération, à hauteur de plusieurs millions et qui a été implantée dans la zone. Un établissement qui a été inauguré par le ministre des pêches.

 Les personnes rencontrées déclarent que la ville de Senghor n’a plus rien à se plaindre depuis l’accession de madame Aïssatou Sophie Gladyma à la tête de la municipalité. En effet, c’est une infrastructure moderne de transformation des produits halieutiques, a été réceptionnée par les femmes transformatrices de Joal. Elle est construite et équipée à hauteur de cinq cent cinquante-cinq millions de Francs (555.000.000). Il faut signaler que le bijou moderne a été construit par le Conseil Sénégalais des Chargeurs (COSEC). 30.0000 tonnes de poissons séchés et d’autres produits halieutiques sont transformés par an, à Joal pour une valeur estimée à 32 milliards FCFA. Selon la mairesse de la localité, « aujourd’hui, Joal est devenu un Hub halieutique  grâce à des efforts qi ont été faits pour appuyer les femmes qui s’activent dans le domaine ». Beaucoup  d’autorités étaient présentes. Et parmi eux, le ministre des pêches et entre autres. Une occasion qui a été saisie pour procéder à la pose de la première pierre de l’aire de transformation de Tann à Joal Fadiouth. Pour Pape Sagna Mbaye, « le choix de Joal n’est pas fortuit car il est l’un des plus grands ports de pêche artisanale du pays. La localité est aussi un centre de transformation halieutique du pays. Sa production annuelle est de 30 000 tonnes de poisson séché et autres produits halieutiques transformés pour une valeur estimée à 32 milliards de francs CFA ». A tour de rôle, les autorités ont tous pris la parole, en magnifiant des efforts qui ont été faits par Sophie Gladyma pour transformer Jaol à une commune émergente.

 La mairesse pose des actes concrets pour moderniser Joal « C’est la première fois que les fils de Joal se retrouvent dans la gestion de leur commune », lance un habitant de la bourgade. Le ministre de déclarer que, « ce nouvel investissement devrait contribuer à l’amélioration des conditions de travail des femmes transformatrices de poissons de la région, à la création d’emplois et à la labellisation des produits pour faciliter l’accès au marché africain dans un contexte d’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Joal est une ancienne ville qui fait partie de la matrimoine nationale. Sophie reste préoccupée par la situation des habitants de la commune. Elle aide les jeunes sans parler des financements octroyés aux femmes ». L’infrastructure va participer à améliorer les conditions de traitement et de stockage des produits halieutiques. Elle s’étend sur 6227 mètre-carrés ayant deux hangars comptant chacun 16 fours et trois autres hangars disposant chacun de 7 fours traditionnels. L’espace compte aussi un bloc administratif avec un bureau et une salle de réunion, un service médical, 7 magasins de stockage en plus d’une pouponnière. Le ministre Oumar Gueye, le Directeur général du Cosec, le gouverneur de la région de Thiès, le préfet du département et ses collaborateurs, des autorités administratives, des élus locaux, des acteurs de la pêche et des femmes transformatrices, se disent tous satisfait des actes louables dont la ministre-maire pose à Joal pour la revalorisation de la ville natale du premier président de la république.

Mamadou Touré

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu