samedi 18 mai 2024 | Login
En 2023, l’industrie africaine de l’alimentation animale a enregistré le second plus fort taux de croissance mondiale

En 2023, l’industrie africaine de l’alimentation animale a enregistré le second plus fort taux de croissance mondiale Spécial

En 2023, la production africaine d’aliments pour animaux s’est établie à 51,42 millions de tonnes. C’est ce qu’indique le dernier rapport « Agri-Food Outlook » de la société américaine Alltech. Ce niveau représente la seconde plus importante hausse mondiale (1,94 %) derrière le chiffre affiché par l’Océanie (3,71 %).

Cette croissance intervient dans un contexte mondial marqué par un ralentissement global de 0,42 % avec des baisses marquées en Europe (-3,82 %) ainsi qu’en Amérique du Nord (-1,07 %).

Dans l’ensemble, l’industrie africaine a été d’abord tirée par une forte progression de la production d’aliments pour les poulets de chair avec notamment la reconstitution du cheptel avicole affecté par la grippe aviaire en Afrique du Sud, leader de la production sur le continent. Ce segment a enregistré une croissance record au niveau mondial de près de 21 % d’une année sur l’autre à 17,3 millions de tonnes.

A contrario, du côté des poules pondeuses, la production d’aliments a chuté de 10,82 % (plus forte contraction mondiale) d’une année sur l’autre à 8,6 millions de tonnes, en raison de la baisse de la demande et de la hausse des prix des matières premières.

Sur ce marché, il faut noter par exemple au Nigeria, la flambée des tarifs du maïs jaune notamment et la tendance des éleveurs à se concentrer de plus en plus sur la production de poulet de chair dont le cycle court (45 à 75 jours) permet de récupérer l’investissement plus rapidement contrairement à la production d’œufs où il faut au moins 6 mois avant que les oiseaux ne commencent à pondre.   

Au-delà de ce segment de la volaille qui représente la moitié de l’offre totale, des contractions sont à noter dans l’alimentation destinée aux vaches laitières (-10,67 % à 5,3 millions de tonnes) et aux porcs (-0,84 % à 3,8 millions de tonnes). Du côté des aliments pour l’aquaculture, le continent a affiché la seconde plus forte croissance mondiale soit 5,5 % à 1,58 million de tonnes.

D’après Alltech, le continent a compté 2 188 usines de fabrication d’aliments pour animaux en 2023 contre 2 038 installations un an plus tôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu