mercredi 19 juin 2024 | Login
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 866
Sénégal: tendances contradictoires à l'issue de la soirée électorale

Sénégal: tendances contradictoires à l'issue de la soirée électorale

Sénégal: tendances contradictoires à l'issue de la soirée électorale

Alors que la compilation des résultats de la présidentielle du dimanche 24 février est toujours en cours, l'issue du premier tour est incertaine au Sénégal. Dans la soirée, le Premier ministre a donné Macky Sall vainqueur. Pour l'opposition, en revanche, un second tour est inévitable.

Alors que la Commission électorale compile toujours les résultats des 16 000 bureaux de vote du pays, l’opposition et la majorité ont donné ce dimanche 24 février au soir leurs positions. Et elles sont bien différentes.

En milieu de soirée, Idrissa Seck, arrivé de son fief de Thiès avec, à ses côtés, Ousmane Sonko, s’est exprimé de son QG. Sans donner d'estimations, le leader du parti Rewmi a appelé ses militants à se préparer pour le second tour dans le calme et accusé le camp du pouvoir de chercher à confisquer le résultat du vote. « Nous sommes donc venus dire avec clarté et fermeté qu'à ce stade, un deuxième tour s'annonce et les résultats qui sont déjà compilés nous permettent de le dire. »

« J’en appelle à la responsabilité des chefs religieux pour appeler le parti au pouvoir à la raison », a déclaré de son côté le leader du Pastef, Ousmane Sonko, qui arrivait de Ziguinchor.

Dans la soirée, les médias locaux donnaient un trio de tête composé de Macky Sall, Idrissa Seck et Ousmane Sonko. Ce dernier n’a pas appelé ses électeurs à rallier à Idrissa Seck, mais les deux leaders ont choisi de faire front commun. Le tout devant des militants galvanisés, certains scandant « deuxième tour », devenu le slogan de la soirée. Des journalistes, pris à partie, ont dû quitter la salle.

 Présidentielle au Sénégal : retour sur la journée électorale

Moins de deux heures plus tard, à minuit, depuis le siège de la coalition de Macky Sall, c’est le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne qui a pris la parole et affirmé que le président sortant l’avait emporté dès le premier tour avec 57% des suffrages.

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu