jeudi 20 juin 2024 | Login
CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE DU 8 MARS : Les femmes de la MAC de Rufisque fêtées elles aussi

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE DU 8 MARS : Les femmes de la MAC de Rufisque fêtées elles aussi Spécial

Allier l’utile et l’agréable, c’est la prouesse réussie par la Cellule Genre du Ministère de la Justice (MJ) qui a tenu, avec cette journée internationale dédiée aux femmes, à associer à la fête les détenues des les Maisons d’Arrêt et de Correction (MAC). Notamment celles de Rufisque qui ont accueilli, avec bonheur et ouverture, la délégation du Ministère de la Justice qui a tenu à leur rappeler un droit fondamental : bénéficier d’une liberté provisoire après un certain temps dans les liens de la détention.

La journée internationale a certes pour objectif de rendre hommage aux femmes, mais elle constitue également une occasion de réfléchir sur la condition féminine dans le monde mais particulièrement dans notre pays. Ainsi, dira Mme Ndaw Khadidiatou Dia, coordonnatrice de la Cellule Genre et Equité du MJ, et initiatrice d'une telle activité, «chères dames détenues hors de votre cercle familial, vous constituez un relais important pour l’approche du développement durable de notre nation. Aujourd’hui plus qu’hier, vous donnez la vie et l’entretenez avec amour, vous contribuez aussi largement par votre sacrifice permanent au bien-être de toute la société. Les conditions de vie des femmes demeurent encore précaires, c’est pourquoi célébrer la femme officiellement une fois l’année ne semble pas suffisant. Mais nous en prions pour que vous retrouviez vos familles très bientôt, et dans les meilleures conditions possibles». 

La présentation du thème a été faite par M. Alassane NDIAYE, DACG adjoint. Selon lui, «cette belle opportunité est saisie pour nous adresser à nos sœurs qui sont dans ces maisons d’arrêt et de correction pour leur rappeler un de leurs fondamentaux qu’elles ne doivent pas ignorer : c’est celui de pouvoir bénéficier d’une liberté provisoire que leur accorde la loi après avoir purgé une partie de leur peine. Si elles maîtrisent cela, beaucoup d’entre elles seraient aujourd’hui sorties de prisons pour retrouver leurs familles respectives. C’est cela qui nous amène ici en profitant de cette journée pour les fêter, comme c’est une journée qui est dédiée à toutes les femmes du monde, elles aussi y comprises».

Par ailleurs, les pensionnaires n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de la Directrice de la MAC qui, selon elles, les a mises dans d’excellentes conditions d’incarcération, leur faisant même oublier leur statut de prisonnières. Après la cérémonie officielle une conférence animée par des imams et des Abbés de l'église a été effectuée pour mieux expliquer l'objectif de cette journée. Il y a, en plus, une manifestation culturelle animée par un orchestre, en plus d'un sabar pour clôturer la manifestation, après un déjeuner très copieux offert à l'honneur des pensionnaires de la MAC de Rufisque.

Cette activité s’est déroulée en présence d’Aicha Gassama Tall,  Secrétaire générale du MJ, Yakham Lèye directeur des affaires criminelles et des grâces, Madame Siby directrice de l’Education Surveillée et de la Protection Sociale, Cheikh A. T.  Sy Conseilller technique 1, Colonel Jean Bertrand Bocandé directeur de l’Administration Pénitentiaire, Babacar Diop et Julien Gane Ndour, tous de la promotion 99, Monsieur Sow directeur Der ressources humaines du MJ, Khady Fall directrice de la maison d’arrêt des femmes de Rufisque, Madame rose Drh de la DAP, Maimouna Ba chef de cabinet du ministre, les points focaux de la cellule Genre et Équité du MJ, Coura Macky la marraine de la MAC, les agents du MJ et les agents pénitentiaires, tous ont joint l’utile à l’agréable avec ‘’Rirou Tribunal’’ et père Bou Khar. Cela témoigne de l’engagement du ministre à côté des femmes du ministère et les bonnes initiatives prises par la coordinatrice de la Cellule Genre et Équité du MJ.

   

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu