samedi 18 mai 2024 | Login
Mettre fin à la crise sociale: L'Unapees exige aux acteurs de l'éducation de reprendre les cours

Mettre fin à la crise sociale: L'Unapees exige aux acteurs de l'éducation de reprendre les cours Spécial

L'union Nationale des Parents d'Elèves et Étudiants du Sénégal semble être préoccupée par la grève qui secoue le système éducatif. Raison pour laquelle la structure est sortie pour exiger aux acteurs du domaine de reprendre les cours. Des déclarations qui ont été faites lors d'une rencontre avec la presse. 

 

C'est un cri de cœur que les parents d'élèves ont lancés à l'endroit des acteurs de l'éducation. Pour Ndiaya Diop, responsable dans le département de Pikine et au niveau du Yeumbeul Nord, " les grèves répétées peuvent avoir de graves conséquences sur le niveau des élèves. Les syndicats et les autorités ont la lourde responsabilité sur cette affaire car leur temps est révolu. Trouvé un consensus entre professeurs, enseignants et les services de l'éducation est une chose normale. Depuis le début de l'année scolaire, les écoliers n'ont étudié que quelques mois. Cela pouvait être éviter pour permettre aux candidats du. Bac, du Bfem et de l'entrée en sixième de mieux préparer leurs examens sans risque". Selon toujours L'Unapees, " il existe du surnombre au niveau des classes qui n'ont jusque là de professeurs, ni enseignants depuis l'ouverture des classes. Des toilettes non fonctionnelles au niveau de certaines écoles, ont été également constatées. Des mûres d'écoles qui tombent sans parler des établissements scolaires qui n'ont pas de robinet où les élèves peuvent étancher leur soif".

 

Pendant ce temps, certains enseignants et professeurs désertent les classes en exigeant aux autorités de satisfaire leurs revendications et de les mettre dans de meilleures conditions pour qu'ils puissent donner des cours aux élèves. De multiples assises qui ont été tenues entre eux n'ont rien solutionnées. L'autorité qui tire de sa côté et de même que les soldats de la craie, eux aussi n'entendent pas suspendre leur grève tant qu'ils n'ont pas obtenu gain de cause. Une situation qui fait que l'union nationale des Parents d'élèves et Étudiants du Sénégal sortent de leur réserve pour exiger à la reprise des cours. À Yeumbeul Nord par exemple, ce sont les élèves des différentes lycées et collèges qui ont organisés une marche en sillonnant les rues de la banlieue, arborant des brassards rouges pour soutenir les parents dans la démarche de tirer la sonnette d'arme à fin que cette question soit réglée. Leur seul slogan était: " nous voulons étudier. Non à la grève récurrente". Il revient aux différentes parties en charge de la question de l'éducation de résoudre le problème pour mettre fin à cette grève qui secoue le secteur depuis un certain temps dans notre pays. 

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu