lundi 12 avril 2021 | Login
Enseignements tirés des chaudes manifestations : «Il convient de faire bloc autour de Macky», selon Abdoul Aziz Seck et Matar Ndoye, responsables APR Département Rufisque

Enseignements tirés des chaudes manifestations : «Il convient de faire bloc autour de Macky», selon Abdoul Aziz Seck et Matar Ndoye, responsables APR Département Rufisque Spécial

C’est une alerte adressée au chef de l’Etat et signée par deux grands responsables de l’APR Rufisque : il s’agit de Abdoul Aziz Seck, membre de la CCR dudit département et Matar Ndoye, membre de la coordination départementale. «Il y a lieu, au lendemain des manifestations qui ont eu cours dans le pays, de tirer les principaux enseignements face à la vague de réactions émaillées dincidents, de saccages, de pillages etc. En conférence de presse dans le département de Rufisque, ces responsables de la mouvance présidentielle se félicitent dabord du fait que le chef de lEtat ait décrypté le message des jeunes, avant dimputer la responsabilité aux membres de lAPR et de la coalition Bby face à ce quon appelle la grogne populaire. Voici leur déclaration en entier.

«Tout d’abord, nous nous inclinons devant la mémoire de toutes les personnes qui ont péri suite aux évènements douloureux que nous avons vécus. Le contexte est lourd et trop chargé. Notre cher Sénégal vient d'être secoué par une vague d'émeutes et de manifestations d'une rare violence qui ont presque projeté le pays au bord du chaos. La ligne rouge a failli être franchie et le Sénégal a longtemps retenu son souffle. Sous ce registre, le président de la République Son Excellence Monsieur Macky Sall avec toute la sérénité qui le caractérise a su décrypter le message en étant réceptif à la foi à la plainte des manifestants et celles de nos régulateurs sociaux, c’est-à-dire nos marabouts et le clergé».

«Nous saluons les appels au calme de notre président de la République qui compte garder le cap de la pacification. Notre coalition sérieusement atteinte par les événements douloureux du moment a marqué le pas et n'est pas allée au charbon au moment où les manifestants dictaient leur loi, tandis que les leaders de l'opposition et une partie de la société civile étaient en roue libre et tenaient le haut du pavé dans les débats radio télévisés comme dans les réseaux sociaux. Pendant ce temps, ils étaient nombreux ces ministres, députés, maires et autres cadres qui ont déserté et flanché en faisant le profil bas».

«Ce vide qu'ils ont crée a été très préjudiciable à notre coalition. Pourquoi une telle reculade ? Nous dénonçons et condamnons cette posture. Nous sommes redevables au président de la République, nous avons le devoir de conforter notre majorité en temps de crise. Ne mettons pas de gants. La crise s'est installée. Au lieu de travailler à y remédier, les pontes du régime se sont débinés en effritant nos rangs. Il urge de rappeler que ces responsables investis et dotés de nomination honorable sont aujourd'hui dans une tour d'ivoire. A défaut de mouiller le maillot, ils font ombrage à la jeunesse engagée et debout derrière le président Macky Sall. La logique voudrait qu'ils assistent cette jeunesse et travaillent à la caser. Ils sont tous redevables au chef de l’Etat».

«C'est un impératif pour cette flopée de privilégiés d'adopter une démarche de synergie. Autrement dit, les jeunes du parti devraient être impliqués à fond dans une démarche de synergie. Encore une fois le président Macky Sall ne mérite pas une telle posture. Conscient de l'absence de résilience de nos leaders politiques face à une telle situation, nous avons choisi d'initier un vaste rassemblement autour du président de la République pour reprendre en main le destin de notre coalition sur la base d'un engagement sincère et désintéressé. Ceci justifie amplement notre rencontre ici à Keury Kao pour peaufiner une stratégie pouvant nous permettre de palier la faiblesse de nos leaders et de resserrer les rangs pour tenir et faire face, histoire d'éviter que le rapport de force ne change de camp dans ce contexte si tendu qui semble donner à l’opposition un état de grâce».

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu