jeudi 20 juin 2024 | Login
LE SYNDICALISME SENEGALAIS CHERCHE UNE 3EME VOIE : Mballo Dia Thiam place les travailleurs au centre des revendications et des préoccupations

LE SYNDICALISME SENEGALAIS CHERCHE UNE 3EME VOIE : Mballo Dia Thiam place les travailleurs au centre des revendications et des préoccupations Spécial

Au gré des régimes politiques qui se sont succédé depuis les indépendances jusqu'à nos jours, le syndicalisme Sénégalais a connu différentes mutations avec des Leaders légendaires de la trempe de Madia Diop, Puritain Fall, Bakhao Diongue, Mamadou Diouf Castro, Mademba Sock, Sidiya Ndiaye, Mr Farba Lamine Sall expert de l'OMS ancien Directeur de Cabinet du ministre de la Santé parmi les honorables invités... Pour ne citer que ceux-là. Le leader et inamovible chef du Sutsas et de la Fgts Mballo Dia Thiam considère qu'il y a eu dans l'histoire du syndicalisme Sénégalais la phase de la participation responsable, celle de la néo participation et de l'autonomisation et la dernière incarnée par les membres de sa propre corporation et entité qui placent les intérêts supérieurs au centre des préoccupations et de la lutte syndicale.

Mballo Dia Thiam a aussi saisi l'opportunité de la célébration de la fête internationale du travail pour faire remarquer que les derniers élections de représentativité ont hissé sa centrale dans le peloton de tête du hit-parade syndical Sénégalais et ceci en dépit de toutes les embûches et hostilités à la fois internes et externes. Celui qui est actuellement comme le dinosaure et révolutionnaire du syndicalisme Sénégalais brandit aussi la préoccupation de leur combat liée à la consolidation des libertés de la démocratie de la justice sociale de l'épanouissement socioéconomique des travailleurs et des populations. Il a ainsi invité les nouveaux dirigeants du pays à se pencher de manière rationnelle et objective sur la question syndicale et le sort des travailleurs,«force et moteur du développement et de la stabilité sociale». Il n’a cependant pas omis de leur souhaiter une bonne réussite dans la gestion des affaires du pays.

Entretien…

La troisième voie du Syndicalisme Sénégalais 

Dans un contexte international de mondialisation marqué par une montée fulgurante du capitalisme dont le soubassement libéral d'une économie de marché impitoyable envers les travailleurs aux revenus extrêmement faibles dans nos pays taraudés par une inflation démesurée, seul un mouvement revendicatif fort peut être capable d'endiguer ces pernicieuses vagues qui menacent les employés notamment de la classe ouvrière toute entière pour laquelle le Syndicalisme tire son essence, sa légitimité et sa raison d'être. Paradoxalement, le mouvement syndical malgré la prise de conscience de son rôle et sa responsabilité historiques est confronté au Sénégal et par endroits à une désyndicalisation aux causes multiformes au moment où plus que jamais il a besoin d'un rapport de force favorable face, d'une part, au patronat, et d'autre part, au Gouvernement-Employeur ayant la manie de négocier rarement ou de différer l'application des accords s'il ne les renie pas tout simplement arguant des raisons généralement fallacieuses.

 

 

La Fgts-B en pole position

   Le contexte national,c'est encore la rationalisation des places octroyées aux centrales syndicales dites les plus représentatives à l'issue des élections du 12 Décembre 2023 qui consacrent la victoire historique de la Fgts-B, organisation syndicale faîtière classée 5e après avoir doublé son score de 2017 sous la houlette du regretté fondateur Sidya Ndiaye le score honorifique de 10.20 avec le vote de la Cntls de Papa Mamadou Kane, victoire malheureusement confisquée par le ministère en charge du travail, dans une posture de remise en cause de notre légitimité en qualité de Secrétaire général intérimaire et de mandataire de Sidya,qu'une fausse résolution d'une faction lui aurait envoyée évoquant une réunion jamais tenue. Ironie du sort, dans la même veine, le ministère par la voix de monsieur le Directeur Général du travail et de la sécurité sociale se réjouit non seulement de l'arrivée de Fgts-B mais surtout de son score matérialisant la pertinence et l'efficacité de l'administration du travail dans cette compétition sociale. Dès lors qu'est ce qui justifie cette ingérence du D-Gtss et ses collègues nous privant de présenter notre cahier de doléances à monsieur le Président de la République et de jouir des externalités positives résultant de notre place à l'instar des autres centrales syndicales concurrentes.

Entre les doléances des travailleurs et les conditions de vie et d’existence des populations

La 3ème voie met le travailleur au centre des préoccupations de la Fgts-B pour sa protection sociale et sa promotion sociale, elle n'est ni la Participation Responsable, 1ère voie syndicale post indépendance du Sénégal, elle n'est la Neo Participation Responsable, 2ème voie dans laquelle les participationnistes et les autonomistes ayant signé le pacte de stabilité économique et sociale sans avoir soldé le passif des organisations syndicales sectorielles sans lesquelles,elles n'auraient pas d'existence réelle qui malheureusement sont abandonnées de même que les populations asphyxiées par le coût élevé de la vie. C'est aussi dans une démarche de co construction dans la co responsabilité qui se construit cette 3ème novatrice voie syndicale à quelle la Fgts-B à toutes les forces syndicales organisées ou non.

   S'agissant de la démarche,en tant que structure faîtière, elle consiste d'abord à sa massification pour la création d'un rapport de force favorable tout en sachant que dans la philosophie d'un syndicalisme de développement agrégeant des forces ouvrières et l'élite syndicale, qu'au-delà du rapport de force, il s'agira aussi de pouvoir convaincre une fois convier à la table de négociations, par un argumentaire pertinent et soutenu.En d'autres termes,il ne s'agit pas de vaincre mais de convaincre dans des compromis dynamiques s'il y a lieu mais jamais de compromissions.Sous ce rapport la formation syndicale et l'encadrement et le soutien des syndicats dans leurs luttes et leur développement. En outre faisant partie intégrante des familles, le combat pour les libertés pour le droit et pour la réduction du coût de la vie et du progrès social interpellant la Fgts-B porteuse de la 3ème voie pour faire plus et mieux que ses devancières.

Mballo Dia Thiam interpelle les nouveaux gouvernants du pays

   Nos acquis syndicaux et sociaux se passent de commentaire et il serait fastidieux de les énumérer aussi dans le domaine de la Santé et de l'Action Sociale, de l'éducation, du monde rural,des collectivités territoriales,pour la démocratie etc...par les sectoriels qui la composent en attendant d'autres secteurs d'activités qui frappent à notre porte.

    Je profite de cette tribune,après avoir félicité de nouveau S.E.M. Bassirou Diomaye Faye et son Premier ministre Mr Ousmane Sonko pour les inviter à faire restituer à la Fgts-B sa victoire et ses droits dont le 1er Congrès ordinaire organisé 24 ans après sa création m'a élu à l'unanimité par l'ensemble des délégués départementaux conformément à notre statut et règlement intérieur en présence d'autorités du Camarade Cheikh Diop de la Cnts-Fc, de la Présidente FatouBintouYaffa du réseau national des femmes syndicalistes (Renafess), AnsoumanaDione Président de l'Assamm, Ablaye Fané Président de l'Unapes, entre autres honorables invités.

Par Mohamed El Amine THIOUNE

 

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu