mercredi 19 juin 2024 | Login
Après une troisième alternance démocratique : Le fondateur de Fonds 28 espère enfin le déclic pour la ville de Touba

Après une troisième alternance démocratique : Le fondateur de Fonds 28 espère enfin le déclic pour la ville de Touba Spécial

Longtemps  laissée à elle-même malgré l’avènement de 4 chefs d’Etat, la Ville sainte de Touba va devoir espérer se lancer véritablement. Avec un Serigne Bass Diomaye Faye aux commandes de notre république, la capitale du mouridisme qui cristallise, après Dakar, la plus grande part de l’électorat sénégalais, avec un rôle crucial joué dans cette élection présidentielle, va enfin recevoir ce que de droit. Du moins c’est tout le souhait de Daouda DEME, fondateur du Fonds 28, une initiative qui vise le développement économique et social des jeunes et des femmes de la ville bénite.

 

Avec l'élection de Bassirou Diomaye Faye comme 5ème président du Sénégal, Touba, la deuxième ville du pays par sa démographie après Dakar, se trouve à l'aube d'une nouvelle ère pleine d'attentes et d'espoirs. Bien que la ville sainte ne repose pas exclusivement sur le gouvernement pour son développement, l'élection du désormais locataire du palais représente un nouveau souffle et une opportunité pour l’appareil de l’Etat de participer plus activement et efficacement au développement de la cité. La ville de Touba et ses habitants attendent du nouveau régime qu'il reconnaisse et valorise leurs efforts autonomes, en fournissant un soutien complémentaire qui respecte et amplifie les initiatives locales. Ville bénite et pivot de l'électorat, Touba a joué un rôle crucial dans cette victoire présidentielle, marquant ainsi le début potentiel d'une ère de changements et d'améliorations substantielles pour ses habitants.

 

Malgré son importance démographique et économique, la ville a souvent été reléguée au second plan dans les politiques de développement nationales, une situation que beaucoup attribuent à une interprétation restrictive de l'égalité, au détriment de l'équité, dans le traitement des villes religieuses du Sénégal. Cette perspective a limité les investissements dans des infrastructures essentielles, laissant des défis majeurs en termes d'assainissement, d'accès à l'eau potable, d'urbanisation, d'emploi, de santé, et de soutien à l'éducation, notamment les écoles coraniques. Le nouveau gouvernement est donc devant un défi majeur : reconnaître la valeur unique de Touba et intégrer pleinement cette ville dans le plan de développement national. Pourvu que le nouveau régime aille maintenant faire du sujet « Touba » un projet sérieux et inclusif en tenant compte du programme méthodologique de Matlaboul Fawzeyni. 

 

Le potentiel de Touba comme hub d'innovation et de technologie est un autre aspect souligné, reflétant une nécessité croissante d'encourager l'innovation pour le développement durable. Cette vision repose sur la conviction que Touba peut jouer un rôle central come modèle de ville qui enregistre le taux de croissance le plus élevé (Ville très récente créée en 1886). L'inauguration de l'université de Touba, entièrement financée par la communauté Mouride, marque une étape importante dans le développement éducatif et culturel de la ville. Cette réalisation illustre le potentiel de la communauté à mobiliser des ressources pour la réalisation de projets d'envergure, soulignant l'importance de l'éducation dans la vision de développement de Touba. L'université offre non seulement des opportunités éducatives avancées aux résidents locaux mais sert également de pilier pour la recherche et l'innovation, alignée sur les besoins et les aspirations de la communauté.

L'importance des cérémonies religieuses à Touba ne saurait être sous-estimée. Non seulement elles constituent un pilier de l'identité de la ville, mais elles offrent également des opportunités économiques significatives. Touba se tient à un carrefour. Avec le soutien adéquat du nouveau président et de son administration, la ville pourrait non seulement répondre à ses besoins immédiats en termes d'infrastructure et de services, mais aussi réaliser son potentiel en tant que centre de croissance économique, d'innovation et de développement durable. L'histoire de Touba est une démonstration puissante de ce que la détermination, l'initiative communautaire, et l'autogestion peuvent accomplir. Touba se positionne comme un modèle de développement autonome et durable. L'arrivée du nouveau gouvernement offre une occasion unique de collaborer de manière respectueuse et valorisante avec la ville, non pas en tant que principal architecte de son développement, mais en tant que partenaire soutenant et reconnaissant les réalisations et le potentiel de Touba. Cette synergie entre les efforts de la communauté et le soutien gouvernemental pourrait définir un nouveau chapitre de prospérité et d'innovation pour Touba, renforçant sa position en tant que cité bénite et pilier du développement au Sénégal.

Daouda DEME, Fondateur Fonds 28 pour le développement inclusif à Touba, 00221 77 475 00 95

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu