mercredi 19 juin 2024 | Login
[1 jour, 1 ministre] Mabouba Diagne : Financier et agriculteur dans l’âme

[1 jour, 1 ministre] Mabouba Diagne : Financier et agriculteur dans l’âme Spécial

Dans le gouvernement de Bassirou Diomaye Faye, le Docteur Mabouba Diagne fait inéluctablement partie de ceux qui font l’unanimité du fait de son expertise incontestée. Le nouveau ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage a une riche carrière et un parcours exceptionnel qui a déjà fait le tour du monde. 

Mabouba Diagne, ce nom n’est découvert au grand public que ce vendredi soir, à la suite de la publication de la liste des 25 ministres de l’équipe gouvernementale dirigée par Ousmane Sonko. Pourtant, il est Sénégalais et a grandi à Yeumbeul, dans la banlieue dakaroise.  Ce banquier d’investissement était le vice-président chargé des finances et des services institutionnels à la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (Bdic).Mais avant d’être coopté par le nouveau régime, il était le directeur régional de Trade & Development Bank, au Kenya. Dans cette institution, il était chargé de la couverture et de la structuration des transactions à Maurice, aux Comores, aux Seychelles, en République démocratique du Congo, à Madagascar, au Soudan, au Soudan du Sud, au Mozambique et en Angola.

Il a également travaillé en Afrique du Sud, en qualité de directeur régional et responsable du Groupe Corporate and Investment Banking Business, où il couvrait également la Zambie, le Botswana, le Mozambique, le Zimbabwe et le Rwanda.

Promoteur agricole

A la Bdic, M. Diagne a accompagné en 2023 le gouvernement du Sénégal pour le Train express régional (Ter) et la Côte d’Ivoire pour un projet d’aménagement agricole de grande envergure.

Toute cette expérience lui a permis de tisser un vaste réseau de relations professionnelles avec de nombreux pays africains et les principales institutions financières régionales et internationales. 

Bien qu’ayant fait carrière en tant que banquier, il est également un fervent agriculteur, ayant gravi les échelons dans son métier. Il gère depuis des décennies une ferme où il emploie des jeunes ingénieurs récemment diplômés, et ses réalisations dans ce domaine sont indiscutables.

Selon un de ses anciens camarades de promotion de l’Université Gaston Berger (Ugb), “confier un ministère tel que l’Agriculture à un homme comme lui pourrait présager un avenir meilleur pour ce secteur souvent considéré comme le point faible de nos gouvernements précédents”.

Cursus universitaire  

Après son baccalauréat mathématique (C) obtenu en 1990 à Dakar et son DEA (Diplôme d’études approfondies) avec la mention Bien en Mathématiques appliquées et informatique (mai) en 1996, à l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, le Dr Diagne a bénéficié d’une bourse des Nations-Unies pour poursuivre ses études de troisième cycle à Trieste (Italie). En 1998, après l’obtention d’un autre diplôme de troisième cycle, il a bénéficié d’une bourse du gouvernement fédéral allemand pour faire un programme de Master & Doctorat (PhD) de mathématiques financières à l’université de Kaiserslautern avec comme spécialisation : « Gestion des risques financiers et optimisation de portefeuilles à l’aide de l‘intelligence artificielles et des réseaux de neurones ».

Au total, le parcours académique de Mabouba Diagne est couronné par 1 Doctorat (PhD) en Financial Risk Management & Gestion de Portefeuille & 4 Masters dans les domaines des Mathématiques appliquées et financières et Informatique.

Polyglotte, parlant couramment le français, l’anglais, l’allemand, l’italien et le wolof, Dr Diagne cumule 20 ans d’expérience comme banquier d’investissement international mais aussi dans la banque de développement.

Après 7 ans en Allemagne, 8 ans à Londres, 7 en Afrique du Sud comme directeur régional, 3 ans à Nairobi / Kenya et Maurice comme directeur régional.

A noter que sur les 15 dernières années, Mabouba Diagne a structuré et clôturé plus de 12 milliards USD de transactions dans divers secteurs de l’industrie, notamment l’énergie, les infrastructures, l’exploitation minière, l’industrie, oil & gaz, le tourisme, la santé, les transports et l’agroalimentaire.

D’ailleurs, en 2019, sous son leadership, ses équipes à la Trade & Development Bank ont remporté le prix panafricain bancaire du meilleur projet d’infrastructure de l’année (100 millions USD d’investissement de la TDB dans le projet de Gas syndiqué de 3,6 milliards USD au Mozambique).

A la TDB, chaque année, ses équipes sous sa direction, ont remporté le prix d’excellence du PDG de la banque (Président Award). A la Barclays Bank, en 2014, il a remporté le prix d’excellence du meilleur employé de la banque (Group CEO Best Employee Award).

Dans une interview en ligne avec le magazine Business Africa, il déclarait ce qui suit : « L’accès à l’énergie, la souveraineté alimentaire et la création d’emplois pour la jeunesse sont les bases de l’émergence du continent africain ».  Des propos de bon augure pour la réussite de sa mission.

 

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu