mercredi 19 juin 2024 | Login
Atelier d’amélioration de l’Enseignement Supérieur Privé au Sénégal

Atelier d’amélioration de l’Enseignement Supérieur Privé au Sénégal Spécial

Aujourd'hui, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et le Cadre Unitaire des Organisations des Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur (CUDOPES) ont tenu un atelier dans un hôtel de la place a Dakar. Cette rencontre qui avait pour objectif de trouver des solutions aux défis rencontrés par le secteur de l'enseignement supérieur privé.

 

Malgré les efforts du gouvernement pour améliorer l’enseignement supérieur, les universités publiques du Sénégal sont confrontées à des problèmes de surpopulation et de perturbations dans les calendriers académiques. Avec environ 75 000 nouveaux bacheliers chaque année et un taux de réussite de 42 %, les établissements privés sont essentiels pour absorber cette demande et former des diplômés qualifiés.

 

Cette atelier visait à améliorer la gestion des EPES et à répondre aux défis actuels et futurs, à former des diplômés de qualité pour répondre aux besoins du marché du travail, à éviter les tensions dans les universités publiques en réduisant la surpopulation, et à exploiter les opportunités de partenariats avec le secteur socio-professionnel.

 

Les discussions ont porté sur le paiement des arriérés dus aux EPES, la reprise de l’orientation des bacheliers vers les EPES, la signature des diplômes produits, les questions fiscales, la révision de décrets relatifs à la reconnaissance des diplômes et au statut des EPES, l'habilitation institutionnelle et les accréditations de programmes, les partenariats interuniversitaires et public-privé, la décentralisation de la carte universitaire, la situation des écoles de santé, le financement des EPES et l'accès aux financements, et l'accès des EPES au foncier.

Les participants de l’atelier espèrent une meilleure prise en charge des EPES, la reprise de l’orientation des bacheliers dès cette année, une réponse aux besoins en ressources humaines qualifiées, un décongestionnement des universités publiques, et faire de l’enseignement supérieur privé un hub africain attractif pour les étudiants étrangers.

 

Cet atelier représente une étape importante pour améliorer l’enseignement supérieur privé au Sénégal et répondre aux défis de manière durable et efficace.

M TOURE

About Author

Connectez-vous pour commenter

CMU
cmu